Catégories
général

Néo-banques et banques en ligne : quelle est la différence ?

Les banques en ligne ont augmenté leur emprise sur le marché ces dernières années. Cependant, elles ne peuvent pas encore totalement le contrôler, surtout depuis que les néo-banques sont apparues dans le secteur.

De plus en plus de comptes sont créés sur ces néo-banques par les français. Selon des études récentes, 10% des français âgés de 18 à 65 ans ont ouvert un compte dans l’une de ces banques numériques. Il faut donc se demander, comment faire la différence entre les banques en ligne et les néo-banques ?

Néo-banques et banques en ligne : le statut et le service pour faire la distinction

Le statut

Le statut est en effet l’un des principaux facteurs qui permet de faire la distinction entre les néo-banques et les banques en ligne. En réalité, la plupart des banques en ligne ont le même niveau de sécurité que les banques classiques, car elles appartiennent généralement à cette dernière. Toutes les banques en ligne sont titulaires d’une licence bancaire européenne, le document leur permet d’offrir aux clients le même niveau de garantie qu’une banque traditionnelle. En revanche, les néo-banques ne sont que des établissements de paiement, elles ne possèdent aucune licence bancaire. Toutes les garanties d’une banque en ligne sont ainsi perdues pour le client. Cependant, cela ne doit pas signifier qu’il n’y a ni ordre ni contrôle. L’ACPR doit se mettre d’accord sur chaque néo-banque pour qu’elle puisse s’exercer.

neobanques banques en ligne

Le service

La différence entre les services proposés par les néo-banques et en ligne permet également de faire la distinction. Comme mentionné précédemment, la plupart des banques en ligne appartiennent à une banque traditionnelle, ce qui leur permet de fournir le même type de services. De la carte bancaire à l’autorisation de découvert, en passant par les crédits, les prêts, les comptes courants, etc. Passer complètement des banques traditionnelles aux banques en ligne est donc entièrement valide. Cependant, le type de services qu’une néo-banque peut fournir est beaucoup plus limité. Par exemple, les services suivants ne peuvent pas être fournis par une néo-banque pour le moment :

Néo-banques et banques en ligne : l’accès ordinateur et l’accès mobile

Toutes les banques en ligne possèdent un accès sécurisé à leur interface via des ordinateurs, même si toutes disposent d’applications bancaires mobiles qui permettent d’effectuer toutes les opérations que l’on peut faire via un ordinateur. En effet, les banques en ligne essaient de viser un plus large éventail de clients. En revanche, les néo-banques ciblent la jeune génération la plus connectée, celle qui est la plus habituée à l’utilisation d’appareils intelligents. Certaines néo-banques n’ont même pas d’interface accessible via des ordinateurs et préfèrent se concentrer sur l’accès mobile à la place, comme la néo-banque Revolut.

Néo-banques et banques en ligne :  les parts de marché

Beaucoup plus de clients sont attirés par les offres des banques en ligne, car elles sont moins chères et plus complètes que celles proposées par les néo-banques françaises. Cela se traduit par un plus grand nombre de consommateurs intéressés par ce que proposent les banques en ligne. Même les frais de retrait aux guichets et à la tenue de compte sont bien meilleurs en comparaison. Sans oublier que les banques entièrement mobiles ont un catalogue de produits très limités, contrairement aux banques en ligne. Cependant, les néo-banques détiennent encore une bonne part de marché, étant donné que beaucoup de ces entreprises ont vu le jour ces derniers temps. Selon une étude menée par un professionnel du domaine, l’émergence récente de nouvelles néo-banques augmentera leurs offres sur le marché d’environ 15% dans les années à venir.